Instruments de musique africain : le guide des percussions

L'actualité musicale

Instruments de musique africain : le guide des percussions

percussion africaine

La musique Africaine est au rendez-vous de nombreux festivals ! Caractérisés par leur rythme et leur ambiance chaleureuse, ces courants musicaux mettent également à l’honneur des instruments de musique typique que l’on n’a pas toujours l’habitude de voir en concert. Nous même sommes les premiers, lors d’un festival de musique africaine a observer la beauté de ces instruments traditionnels sans bien comprendre comment ils fonctionnent et encore moins comment-ils s’appellent ! Pour remédier à cela, nous avons décidé de vous proposer cet article qui fait le point, non pas sur tous les instruments provenant d’Afrique mais un focus particulier sur les percussions. Voici les principaux instruments de musique d’Afrique de la famille des percussions.

Le djembé

Le djembé est un tambour en forme de conga avec une tête en peau d’animal. Il existe également dans le commerce des djembés conçus en matière synthétique. La forme du corps est en forme de gobelet, avec un corps supérieur épais et un corps inférieur plus fin. Traditionnellement, la tête est serrée et accordée avec des cordes, mais de nombreux djembés modernes modifient ou contournent cette construction. Si possible, le djembé est fabriqué à partir d’un seul tronc évidé. Il est utilisé dans la musique africaine comme élément central de la section des percussions. En fonction de la taille du tambour, de l’accord et du joueur, on peut produire des sons variés, tant aigus que graves, en frappant la main ou les doigts contre la tête du tambour.

L’initiation à cet instrument est facile. N’hésitez pas à consulter les conseils du blog sound junction pour acquérir des bases musicales et de maîtrise des instruments.

L’Agogô

L’Agogô est constituée de deux cloches métalliques forgées ensemble à la manière d’un fer à cheval. Ces cloches sont jouées avec des maillets et produisent l’un des deux sons. Les cloches doubles servent à marquer les mesures régulières et à garder le temps pour les autres joueurs de percussion.

On les retrouve aussi bien dans la musique traditionnelle africaine que dans des concerts de musique accompagnés de cuivre. Ils s’intègrent par exemple parfaitement bien dans un groupe de Reggea.

Udu

L’udu est un instrument en forme de gourde généralement fabriqué en argile. En fait il s’agit à la base d’un récipient à boisson modifié.  Cet instrument africain dispose simplement d’un trou supplémentaire sur son côté pour produire des sons similaires à ceux produits par une bouteille en verre. Alors que le trou supérieur est manipulé d’une main, l’autre main frappe le trou latéral. De cette façon, le joueur d’udu est capable de produire une large gamme de sons uniques. Dans la musique africaine, l’udu est utilisé pour sa gamme de couleurs sonores.

Tambours à fentes

Les tambours à fentes sont fabriqués à partir de morceaux de bois creux, fendus ou sculptés de manière à produire un son. Les tambours à fentes peuvent être faits de rondins ou de petits bâtons (dans les cultures non africaines, ils sont souvent faits de bambou), et ils sont frappés à la main ou avec des maillets. Ils sont également utilisés pour produire un ton.

 

Parmi les autres instruments de percussion africains, citons les shakers, les lamellophones (également appelés pianos à doigts) et les xylophones en bois.

Cet article vous permettra de plus facilement identifier les instruments de musique Africain de la famille des percussions que l’on retrouve souvent en festival.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *